Wikipedia : la fille adoptive des Chirac porte plainte

  • A
  • A
Wikipedia : la fille adoptive des Chirac porte plainte
Partagez sur :

Ahn Dao Traxel a porté plainte contre X pour diffamation, après la publication d'un article litigieux sur l'encyclopédie en ligne.

Ahn Dao Traxel poursuit son offensive contre Wikipedia. Le 1er décembre, la fille adoptive du couple Chirac a porté plainte contre X avec constitution de partie civile pour diffamation, après la publication en juin d'un article litigieux la concernant sur l'encyclopédie en ligne, a-t-on appris mardi. L’auteur du texte l’accusait notamment d’avoir abandonné ses enfants.

Dans cette plainte, l’avocat d’Ahn Dao Traxel estime que l'auteur de l'article et le site internet Wikipedia ont agi "de concert" avec l'intention manifeste de nuire au couple Traxel. Fin octobre, le parquet avait classé sans suite une enquête préliminaire ouverte après le dépôt d'une plainte simple. L’auteur de l’article s’était pourtant dénoncé auprès de la principale intéressée et de la police.

La "fille de cœur" des Chirac, comme elle s’est elle-même nommée dans une autobiographie parue en 2006, estime qu'il n'est "pas normal que n'importe qui puisse écrire n'importe quoi" anonymement, les contributeurs de Wikipedia se signalant par un pseudonyme. "Je ne demande pas de miracle", mais "qu'il y ait au moins un contrôle", a-t-elle déclaré à l’Agence France presse.

Julien Henner, membre du Conseil d'administration de Wikimedia France, a expliqué de son côté que Wikipedia n'était qu'une marque, et que pour être recevable, la plainte devait viser l'hébergeur, en l'espèce la Wikimedia Foundation, pour être valide. Or selon lui, la responsabilité de l'hébergeur ne peut être engagée que si celui-ci est informé en "bonne et due forme" de la présence de propos problématique sur l'un des sites qu'il héberge, ce qui n'a pas été fait. En outre, Julien Henner a souligné que Wikipedia se fondait sur "l'autocontrôle", et que le seul responsable d'un contenu était celui qui l'a ajouté.