Vosges : une petite commune privée d'eau du robinet depuis plus d'un mois

  • A
  • A
Vosges : une petite commune privée d'eau du robinet depuis plus d'un mois
L'eau du robinet de Chamagne a un taux de nitrate anormal, qui la rend impropre à la consommation. @ FRED TANNEAU / AFP
Partagez sur :

Le taux de nitrate dans l'eau de Chamagne est deux fois supérieur à la normale. L'origine de ce dépassement n'est pas encore connue. 

Les 450 habitants de Chamagne, petite commune des Vosges, sont privés d'eau du robinet depuis plus d'un mois en raison d'un taux de nitrate plus de deux fois supérieur à la norme, qui la rend impropre à la consommation. Depuis le 3 mars, des prélèvements effectués par l’Agence régionale de santé (ARS) ont révélé une teneur en nitrate de 118 mg/l - pour une limite fixée à 50 mg/l - dans l’eau distribuée dans la commune.

200 euros par semaine pour l'achat de bouteilles d'eau. "L’origine de ce dépassement n’est pas connue", a expliqué l’ARS, ajoutant que "le maire de la commune mène des investigations pour identifier l’origine de la pollution afin d’éviter que la situation ne se reproduise". La ville a distribué des centaines de bouteilles d’eau à ses administrés. "C’est une contrainte pour tout le monde, surtout pour les deux restaurateurs de la ville qui ont dû s’adapter", a dit la maire, Marie-Christine Finot, qui a dû investir, à sa charge, près de 200 euros par semaine pour l’achat de bouteilles d’eau.

L'origine de la pollution demeure inconnue. "Tout le monde a dû changer ses habitudes mais chacun coopère bien", a déclaré l'édile, se félicitant d'un élan de solidarité dans la commune. "Les habitants se mobilisent pour aller porter l’eau aux personnes qui ne peuvent se déplacer à la mairie", a-t-elle souligné. "On ne connaît pas le responsable de cet épisode de pollution, qui est soit industriel soit agricole", a estimé Marie-Christine Finot, qui a procédé à la prospection de presque toutes les usines du secteur sans pouvoir encore aboutir à un résultat.