Vol AF 447 : l'hypothèse d'une chute soudaine

  • A
  • A
Vol AF 447 : l'hypothèse d'une chute soudaine
Partagez sur :

Les premiers débris de l'avion repêchés semblent indiquer que sa chute a été soudaine et qu'il n'a pas explosé en vol, selon des experts.

"Ils n'ont eu le temps de rien faire", a expliqué l'ancien pilote Ari Germani après avoir vu les photos diffusées vendredi par les forces aériennes brésiliennes. D'après lui, une image semble indiquer que les passagers de l'Airbusont été pris de surpriseet que la tragédie s'est déroulée si vite que l'équipage n'a pas eu le temps de réagir.

"J'ai vu la paroi qui sépare l'endroit où se trouve l'équipage pour préparer les repas et le compartiment des passagers. Des fauteuils y étaient fixés. Ce qui est curieux, c'est que ces fauteuils doubles, utilisés exclusivement par l'équipage étaient repliés. Cela suggère que l'équipage circulait dans les couloirs de l'avion. En cas de signal d'alerte ou de l'imminence d'un risque quelconque, l'équipage serait resté assis à sa place", a déclaré Ari Germani, qui a aussi reconnu une mallette orange intacte de kit de premiers secours.

Le commandant de bord Ronaldo Jenkins, consultant en sécurité du Syndicat national des entreprises aériennes, a dit quant à lui qu'il avait pu identifier un gilet de sauvetage et également une partie du revêtement intérieur de l'avion et qu'il n'y avait aucune trace de feu ou de fumée, ce qui écarterait l'hypothèse d'une explosion. "Sur les photos publiées au cours des jours précédents, où il est possible de voir la dérive de l'avion et une porte de toilettes, aucune trace de feu n'est visible" non plus, a-t-il ajouté.

La recherche des deux boîtes noires, qui gisent probablement par quelque 3.500 mètres de fond, devrait s'intensifier. Le sous-marin nucléaire français Emeraude a commencé à patrouiller la zone supposée du crash, en espérant capter leurs signaux grâce à ses sonars ultra-sensibles.

Deux remorqueurs de haute mer devraient aussi tirer deux "pingers locators" (sorte de sonar attaché à un câble long de plusieurs kilomètres) prêtés par l'armée américaine. Le navire de recherche et d'exploration sous-marine "Pourquoi pas" est également arrivé sur les lieux, avec un sous-marin et un robot.