Voiture de police incendiée : "Je n'ai pensé qu'à ma famille", confie le policier "Kung fu"

  • A
  • A
Voiture de police incendiée : "Je n'ai pensé qu'à ma famille", confie le policier "Kung fu"
Partagez sur :

Kevin Philippy, le policier "Kung fu" comme il est surnommé sur les réseaux sociaux, a confié à Europe 1 son émotion après sa remise de médaille, samedi.

Il confie avoir encore "un peu de douleurs au visage et au corps" mais se dit "heureux". Samedi, Kevin Philippy, 28 ans, a reçu des mains du ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve la médaille d’or de la sécurité intérieure. Un moment d'une grande émotion pour le policier, salué pour son incroyable sang-froid au moment de l'attaque de la voiture de police, mercredi dernier.

"Rentrer en vie". Après être sorti de la voiture, dont les vitres avaient déjà été brisées et où un fumigène venait d'être lancé, Kevin Philippy a fait face à mains nues au casseur qui le frappait avec une tige métallique. "Je n'ai pensé qu'à ma famille et j'ai exécuté la première mission que l'on a dans la police nationale : rentrer en vie", a-t-il expliqué au micro d'Europe 1. Sa femme Marie, présente dans l'assistance au moment de la remise de médaille, est particulièrement fière. "C'est plus que du courage. Quand j’ai vu qu’il faisait face à ses assaillants, c’était difficile mais il s’en sort bien. L'issue aurait pu être beaucoup plus tragique", s'est-elle émue.

Acclamé sur les réseaux sociaux, salué par François Hollande, Kevin Philippy reste humble malgré les éloges. "D’autres collègues sur le terrain prennent plus cher que moi. C’est eux les héros, pas moi".