Vitesse limitée à 80 km/h : une association d'automobilistes demande le retrait de la mesure

  • A
  • A
Vitesse limitée à 80 km/h : une association d'automobilistes demande le retrait de la mesure
L'abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h n'est pas efficace, selon une association.@ SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :

L'association avance que la réduction de la vitesse sur les axes secondaires ne permet pas de réduire la mortalité routière. 

Pour eux, la réforme ne passe pas. L'association 40 millions d'automobilistes a demandé mardi le retrait de la mesure controversée abaissant la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, contestant les résultats d'une expérimentation menée par le gouvernement.

L'expérimentation débutée en 2015 remise en cause. Selon l'association, l'abaissement de la vitesse maximale autorisée "n'a pas permis de réduire la mortalité routière" lors de l'expérimentation menée sur 86 kilomètres de routes entre juillet 2015 et juillet 2017. 40 millions d'automobilistes, qui a livré mardi son bilan réalisé à partir des données officielles des Bulletins d'analyse des accidents corporels de la circulation (BAAC), dit avoir relevé une "augmentation de 10%" de l'accidentalité sur les tronçons de routes concernés entre 2012 et 2016.

"Le gouvernement à tordu les chiffres". Le Premier ministre avait déclaré le 9 janvier que "l'accidentalité (avait) diminué" durant l'expérimentation, citant notamment une baisse de 25% des accidents et de 50% de tués. "Le gouvernement à tordu les chiffres pour faire dire à l'expérimentation ce qui les arrange", a affirmé le délégué général de l'association Pierre Chasseray. Il demande à Édouard Philippe "de renoncer à la mesure de généralisation des 80 km/h" qui devrait entrer en vigueur au 1er juillet. 

Pas de mentions des bonnes années 2010 et 2011 ? Le délégué interministériel à la sécurité routière, Emmanuel Barbe, a contesté "le sérieux" de ces résultats. Contrairement au gouvernement, l'association, dit-il, "n'a pas retenu les années 2010 et 2011 car elles étaient bonnes" en termes d'accidentalité.