Viry-Châtillon : la policière blessée est sortie de l'hôpital

  • A
  • A
Viry-Châtillon : la policière blessée est sortie de l'hôpital
Gravement brûlé, le pronostic vital de l'agent de 28 ans blessé lors de l'attaque de Viry-Châtillon est "en voie d'amélioration"@ AFP
Partagez sur :

L'état de santé de son collègue dont le pronostic vital était engagé serait "en voie d'amélioration". 

La policière blessée dans l'attaque du 8 octobre à Viry-Châtillon dans l'Essonne est sortie mardi de l'hôpital et l'état de santé de son collègue très grièvement brûlé est "en voie d'amélioration", a déclaré sur RTL le patron de la police Jean-Marc Falcone.

"Ils sont passés à deux doigts de la mort". "Nous avons eu quand même deux fonctionnaires de police gravement blessés voire qui sont passés à deux doigts de la mort", lors de l'attaque au cocktail Molotov de leur véhicule, a souligné Jean-Marc Falcone. Cette agression a exacerbé la colère policière qui a débouché ces derniers jours sur des manifestations non autorisées.

"Un signe positif". "La policière a quitté l'hôpital hier soir", a déclaré Jean-Marc Falcone. Quant à l'adjoint de sécurité de 28 ans très grièvement brûlé aux mains et au visage, "sur le bulletin d'hier soir aussi, c'est plutôt en voie d'amélioration même si pour l'instant il faut rester très prudent". "Il a été atteint à l'extérieur de son corps par des brûlures très graves mais aussi à l'intérieur par des inhalations de fumées et de chaleurs extrêmement violentes. Les informations que nous avons nous permettent de penser qu'on est plutôt dans un signe positif", a ajouté le directeur général de la police nationale.

Des policiers ont manifesté lundi et mardi soir devant l'hôpital Saint-Louis à Paris, où est soigné cet adjoint de sécurité. Deux autres policiers avaient été plus légèrement blessés dans l'attaque.