"Virades de l'espoir" contre la mucoviscidose : "ma greffe du poumon, une renaissance !"

  • A
  • A
"Virades de l'espoir" contre la mucoviscidose : "ma greffe du poumon, une renaissance !"
@ AFP
Partagez sur :

L'argent récolté ces dernières années a permis de réaliser d'immenses progrès en matière de transplantation pulmonaire.

L'association "Vaincre la mucoviscidose", premier financeur de la recherche contre cette maladie, organise dimanche la 32ème édition des "Virades de l'espoir". Sur plus de 350 sites partout en France, patients, parents, chercheurs, bénévoles organisent donc ce rendez-vous annuel de sensibilisation et de solidarité, avec des marches, des courses, du vélo.

7.000 patients en France. Objectif, évidemment : récolter des fonds pour mieux soigner aujourd'hui, et peut être pour guérir demain les 7.000 patients victimes de cette maladie en France. L'argent récolté ces dernières années a notamment permis de réaliser d'immenses progrès en matière de transplantation pulmonaire. Joffrey a 27 ans, il est atteint de la mucoviscidose et il y a deux ans, sa greffe de poumon a bouleversé sa vie. Il témoigne au micro d’Europe 1.

"Le respect, c’est de prendre soin de ses poumons". "Cela a été une renaissance ! Avant, je travaillais en indépendant et aujourd’hui, je suis salarié à plein temps, embauché. Avant, je ne courais pas, aujourd’hui je fais de la course à pied toutes les semaines ! Je suis passé de 19% de souffle à 90%. Je n’ai plus de kiné, plus d’infirmière, plus d’aérosol et, surtout, je n’ai plus d’essoufflement. J’ai un traitement antirejet rigoureux mais je pense que c’est une manière de respecter le don qu’on a eu. Ce n’est rien du tout de prendre deux gélules, deux fois par jour, à heure fixe. C’est le minimum que je puisse faire car, à travers la greffe, il y a un deuil. Et le respect, c’est de prendre soin de ses poumons."