Villiers-le-Bel : prison ferme pour les dix jeunes

  • A
  • A
Villiers-le-Bel : prison ferme pour les dix jeunes
Partagez sur :

Ils ont écopé de un à trois ans de prison vendredi pour avoir participé aux violences commises contre la police en 2007.

Les dix prévenus du procès des violences urbaines survenues à Villiers-le-Bel en novembre 2007 ont été condamnés vendredi à des peines allant de un à trois ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Pontoise dans le Val d’Oise. Ils comparaissaient pour le caillassage de policiers.

L'incarcération immédiate de sept de ces jeunes gens qui comparaissaient libres a été ordonnée et un mandat d'arrêt à l'encontre d'un huitième prévenu, absent à l'audience, a été délivré.

Le tribunal s'est montré plus sévère que le parquet, qui avait demandé le 3 juillet dernier des peines allant d'un an avec sursis à trois ans de prison ferme. Il n'avait demandé que trois incarcérations immédiates.

Les violences de novembre 2007 avaient éclaté suite à la mort de deux adolescents dans la collision de leur mini-moto avec une voiture de police. Plusieurs dizaines de policiers avaient été blessés parfois par tirs d'armes à feu, et des bâtiments publics avaient été incendiés. Un millier de policiers étaient ensuite intervenus le 18 février 2008 pour tenter d'arrêter les agresseurs.

Un deuxième procès est attendu, celui sur les tirs par arme à feu sur les forces de l'ordre. Le parquet a requis le renvoi devant la cour d'assises des cinq mis en examen dans ce dossier. La juge devrait rendre son ordonnance de mise en accusation "d'ici la mi-juillet", selon une source judiciaire, et le procès devrait avoir lieu fin 2009.