Vidéo à Air France : la salariée se dit "bouleversée"

  • A
  • A
Vidéo à Air France : la salariée se dit "bouleversée"
@ capture d'écran
Partagez sur :

Pour l'hôtesse qui a été filmée en train d'interpeller sa direction lundi, la vidéo reflète tout à fait le climat social qui règne au sein de la compagnie.

Erika, la salariée d'Air France qui a émue les réseaux sociaux, est revenu dans Sud-Ouest sur cette vidéo où elle interpelle la direction de la compagnie lors du comité central d'entreprise de lundi

Pas même "un bonjour". La jeune hôtesse, qui s'est retrouvé dans la salle de réunion après avoir suivi ses collègues, s'est dite "bouleversée" par ses dirigeants qui ont pris les salariés "de haut" avec "des airs narquois et moqueurs". Pourtant, Erika venait avec l'espoir de recevoir de la "considération" de la part du directeur des affaires sociales. "C'était inexistant", déplore la salariée qui regrette de ne pas même avoir reçu un "bonjour" de la part de ses patrons alors qu'elle et ses collègues sont rentrés "calmement" dans la salle. C'est cette indifférence manifeste qui a poussé l'hôtesse a poussé son cri du cœur. 

"Juste des réponses sur les thèmes sociaux". Après que la vidéo ait été tournée, Erika a fini par échanger quelques phrases avec le directeur des Affaires sociales. Mais elle ne s'en montre pas satisfaite : "il a donné des chiffres, a parlé des choix stratégiques d'Air France, a comparé avec Emirates, British Airways... Mais nous, on s'en fichait. On n'était pas en comité d'entreprise, on n'a pas les armes pour comprendre ces choses-là. On voulait surtout des réponses sur les thèmes sociaux qui nous préoccupaient, à savoir l'emploi".

"On apprend tout par la presse". Selon cette salariée d'Air France, la vidéo qui a été vue près de 1,6 million de fois en 36 heures reflète bien l'état du dialogue au sein d'Air France : "quand on pose des questions sur notre avenir à nos chefs de service, ils n'ont jamais de réponse. On apprend tout par la presse. Eux aussi, parfois, d'ailleurs...".