Vendanges en France pour les travailleurs espagnols

  • A
  • A
Vendanges en France pour les travailleurs espagnols
Partagez sur :

Crise oblige, quelque 13.500 Espagnols devraient venir en France en septembre pour les vendanges. 12,5% de plus qu'en 2008.

De plus en plus d'Espagnols s'intéressent à la cueillette du raisin français. Avant 2006, ils étaient en moyenne 11.000 à traverser les Pyrénées. Cette années, ils seront environ 13.500 à passer la frontière "soit 1.500 de plus que l'an passé", estime le secrétaire aux migrations de la fédération agroalimentaire du syndicat UGT, Jésus Acasuso.

La principale raison de cette migration saisonnière est économique. Gravement touché par la crise, le chômage ne cesse de progresser en Espagne. A la fin du mois de juin, le taux était de 17,90%, soit plus de 4 millions de personnes sans emploi, tout particulièrement dans le secteur du bâtiment. La France attire par ses salaires plus élevés. Le salaire horaire minimum d'un vendangeur y est de 8,82 euros contre un salaire horaire moyen de 6,10 euros en Espagne.

Les vendangeurs viennent en majorité d'Andalousie (9.700). Ils se rendent plutôt dans les départements du sud de la France. Des exploitations avec lesquelles ils ont souvent des liens historiques, fruits d'une longue tradition de collaboration. En 1972, ils étaient presque 92.000 à être venus en France, rappelle M. Acasuso.