Vandalisme, menaces et agressions : record d'incidents envers les médecins en 2016

  • A
  • A
Vandalisme, menaces et agressions : record d'incidents envers les médecins en 2016
@ JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

En 2016, 968 déclarations d'incidents ont été enregistrées par l'Observatoire du conseil national de l'ordre des médecins.

Vandalisme, vols, menaces, agressions physiques: 968 déclarations, un record, ont été enregistrées par l'Observatoire du conseil national de l'ordre des médecins, selon des chiffres publiés jeudi. Le précédent record, depuis le lancement de l'étude par l'Ordre et l'institut de sondage Ipsos en 2003, avait été atteint en 2013 avec 925 incidents relevés, un niveau très proche de 2015 (924).

61 % d'agressions verbales et menaces. Dans la majorité des cas, il s'agit d'agressions verbales et de menaces (61%) devant les vols et tentatives de vols (19%), le vandalisme (10%) et les agressions physiques (7%). Les atteintes aux personnes, qui représentent 67% des incidents déclarés, ont ainsi baissé par rapport à 2015 (75%). Les atteintes aux biens ont en revanche augmenté (31% contre 26%).

Les généralistes, principaux concernés. Les principaux motifs sont: "un reproche sur la prise en charge", le vol, un refus de prescription (médicament, arrêt de travail...), ou encore un temps d'attente jugé excessif. "Les victimes" sont majoritairement des généralistes (65%) contre 35% des spécialistes (en premier lieu les ophtalmologues). Moins de la moitié de ces incidents (48%) se sont produits dans les centres-villes en milieu urbain, 22% en banlieue et 15% en milieu rural.

Les incidents les plus nombreux ont été enregistrés dans les départements des Bouches-du Rhône (68 incidents), du Nord et de la Loire ainsi que de la Seine-Saint-Denis. "56% des incidents n'entraînent (...) pas de suites légales", déplore dans un communiqué l'Ordre qui "encourage les médecins victimes d'incidents à déposer plainte".