Val-d'Oise : nuit plus calme après l'autopsie d'Adama Traoré

  • A
  • A
Val-d'Oise : nuit plus calme après l'autopsie d'Adama Traoré
La nuit de jeudi à vendredi a été 'beaucoup plus calme" dans le Val-d'Oise. Ici, à Persan.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Après deux nuits consécutives de violences, la situation s'est calmée dans la nuit de jeudi à vendredi dans le Val-d'Oise.

La situation s'apaise un peu dans le Val-d'Oise. La nuit de jeudi à vendredi a été 'beaucoup plus calme" après deux nuits consécutives de violences, a indiqué le directeur de cabinet du préfet du Val-d'Oise, Jean-Simon Mérandat. "Le terrain est désormais maîtrisé et très bien tenu par les force de l'ordre", a-t-il précisé.

Plusieurs véhicules incendiés. Six véhicules ont cependant été incendiés sur les communes de L'Isle-Adam, Champagne-sur-Oise, Bernes-sur-Oise et Beaumont-sur-Oise, ainsi que deux pompes à essence dont l'incendie a été "rapidement maîtrisé", a indiqué Jean-Simon Mérandat. Les gendarmes ont essuyé deux "tirs à plomb" sur un véhicule dans la ville de Persan, a-t-il ajouté. Cinq personnes ont été interpellées, sans être placées en garde à vue.

Tirs d'armes au plomb.Depuis la mort mardi d'Adama Traoré, 24 ans, lors de son arrestation par les gendarmes, qualifiée de "bavure" par ses proches, des violences avaient éclaté dans les communes voisines de Beaumont-sur-Oise, Persan et Bruyères-sur-Oise. Les forces de l'ordre avaient été prises pour cible par des tirs d'armes à plomb et des cocktails Molotov. Plusieurs véhicules avaient été incendiés et neuf personnes avaient été placées en garde à vue dans la nuit de mercredi à jeudi. 

"Pas de traces de violences". Jeudi, le procureur de la République à Pontoise Yves Jannier avait indiqué qu'Adama Traoré souffrait d'"une infection très grave", "touchant plusieurs organes". Selon lui, le médecin légiste n'a pas relevé de "traces de violence significatives" sur le corps.