Vaisselle, alcools : 3.000 objets de la "Tour d'Argent" vendus aux enchères

  • A
  • A
Vaisselle, alcools : 3.000 objets de la "Tour d'Argent" vendus aux enchères
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

Le célèbre restaurant, qui vient d'être rénové, met aux enchères 3.000 objets qui ont contribué à sa renommée.

Changer pour que rien ne change, c'est le défi auquel doit répondre le célébrissime restaurant "La Tour d'Argent", dont quelque 3.000 objets seront vendus aux enchères le 9 mai par Artcurial à la suite d'une rénovation de l'établissement. 

Art de la table. Nappes, couverts, assiettes, verres gravés à l'effigie du lieu... l'art de la table représente la majorité des lots. Mais seront aussi dispersés à cette occasion du mobilier, des cuivres, ainsi qu'une collection particulière d'objets sur la gastronomie rassemblée par la famille Terrail, propriétaire depuis le début du 20e siècle de cette table prestigieuse. 

Des grands crus. Sans oublier une centaine de liqueurs et spiritueux - eaux de vie, cognac, calvados, porto, madère, bas armagnac - extraits d'une des plus belles caves de France (350.000 bouteilles et 15.000 références sur la carte). Vont ainsi passer sous le marteau de Me François Tajan, 200 lots de douze verres - la "Tour d'Argent" en possède 30 modèles différents -, 120 timbales argentées siglées (vendues par lot de 6), et côté alcools, un exceptionnel Cognac Grande Fine Clos du Greffier de 1788 estimée entre 20.000 et 21.000 euros.

Une reconnaissance mondiale. La vue panoramique sur la Seine et Notre-Dame a fait la réputation de la "Tour d'Argent" avec l'incontournable recette du canard au sang rituellement découpé en salle (une étoile au Michelin). Le restaurant est dirigé depuis 2006 par André Terrail, petit-fils du fondateur, qui a entamé une rénovation de l'image de cette table historique : nouveau logo - on écrit désormais "Tour d'Argent" sans article - , charte graphique révisée, nouveau design des objets de table... Première maison française d'enchères, Artcurial a déjà dispersé avant leur rénovation le mobilier des palaces Hôtel de Crillon et Plaza Athénée, ainsi que celui de l'Hôtel de Paris à Monaco.