Vacances de Pâques : top départ des révisions du bac

  • A
  • A
Vacances de Pâques : top départ des révisions du bac
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

VACANCES STUDIEUSES - Europe 1 donne ses conseils aux élèves de Terminale qui, en ce début des vacances de Pâques, doivent commencer leurs révisions du bac. 

En ce début de vacances de printemps, c'est l'occasion de recharger ses batteries. Mais pour les lycéens, élèves de Terminale, c'est plutôt le moment de commencer les révisions du bac. Avril est en effet le moment idéal pour commencer à se préparer pour les épreuves du mois de juin. Europe 1 vous donne la méthode pour bien s'y prendre.

Se motiver. Pour assurer dans ses révisions, il faut d'abord travailler sur sa motivation. Le lycéen peut par exemple se demander pourquoi il travaille, se demander ce qu'il veut faire l'année prochaine, chercher ce qui le motive à décrocher son bac. En bref, il s'agit de se projeter dans l'avenir pour augmenter ses chances de décrocher le bac. 

S'entraîner. Comme les épreuves du baccalauréat sont très formatées, les élèves de Terminale doivent s'entraîner. Dès les vacances de Pâques, il est ainsi conseillé de lire les annales des années précédentes avec leurs corrigés pour voir ce qu'attendent les examinateurs. 

Réviser. Il faut ensuite ingurgiter les programmes des différentes matières. Pour cela, il ne faut pas hésiter à s'appuyer sur d'autres personnes. "Je conseille tout simplement de demander à quelqu'un de vous interroger à l'oral", explique à Europe 1 Sophie de Tarlé, spécialiste éducation au magazine L'Étudiant. "Les parents peuvent jouer le rôle d'examinateur, même s'ils n'y connaissent rien en maths ou en philo", ajoute-t-elle. 

Ils peuvent ainsi demander à leur enfant de "raconter la guerre"ou de "parler du bonheur". L'apprenti candidat au bac en expliquant avec ses propres mots des sujets auxquels parfois le parent ne comprend rien, va devoir "faire un effort pédagogique, ce qui est formateur", selon Sophie de Tarlé. 

Se discipliner. Pour finir, se fixer des horaires est essentiel. Par exemple, de 18h à 19h30 tous les jours, quoi qu'il arrive. Après quelques difficultés d'adaptation au début, le cerveau finira par se conditionner à ces plages de révision.
>> LIRE AUSSI - Palmarès : comment définit-on un bon lycée ? 

>> LIRE AUSSI - Supérieur : bientôt une filière spécifique pour les bac pro ?
>> LIRE AUSSI - Les étudiants sortent-ils pour moitié de l'université sans diplôme ?