Une soignante mise en examen après la mort d’un patient

  • A
  • A
Une soignante mise en examen après la mort d’un patient
Partagez sur :

Une infirmière bordelaise de 26 ans a été mise en examen après avoir administré samedi une surdose de médicaments à un patient.

"C'est une erreur aux conséquences dramatiques et absolument imprévisibles", déplore l’avocat d’une infirmière bordelaise mise en examen après avoir administré samedi une surdose de médicaments à un patient, décédé quelques heures plus tard.

L'infirmière, qui a trois ans d'expérience, aurait donné par inadvertance un triple dosage de neuroleptiques à un homme plutôt frêle alors que la dose était destinée à un patient de forte corpulence.

La jeune femme de 26 ans s’en est aussitôt aperçue et a alerté la responsable de l'établissement qui lui a préconisé d'appeler un médecin en urgence. Le praticien ne s’est pas déplacé et s’est contenté de prodiguer des conseils à distance. Au fil des heures, les antipsychotiques ont agi et le patient a eu un arrêt cardio-respiratoire avant de décéder.

La soignante avait été appelée en renfort pour quelques jours dans un établissement de Mérignac. "Elle exerçait dans des conditions difficiles, avec une certaine pression. On lui demandait de faire beaucoup de choses en peu de temps", précise son avocat dans l'édition de Sud Ouest de jeudi.

"C’est un coup de projecteur sur les conditions extrêmes et difficiles de cette profession" assure son avocat, Me Arnaud Dupin, au micro Europe 1 de Cédric Chasseur :



Elle a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire mardi et fait également l'objet d'une interdiction d'exercer. Son avocat entend faire appel de cette interdiction. Il estime qu'une fois l'erreur commise "elle a fait le nécessaire avec les moyens qu'elle avait en sa possession avec le sérieux et la conscience qui la caractérisent".