Une prime pour les enseignants des établissements difficiles ?

  • A
  • A
Une prime pour les enseignants des établissements difficiles ?
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

ÉDUCATION - Manuel Valls envisagerait de verser une prime aux professeurs qui exercent depuis plusieurs années dans les établissements difficiles. 

Une prime mensuelle, assez pour encourager les enseignants à faire carrière dans les écoles difficiles ? Le Premier ministre, Manuel Valls, au lendemain de l'annonce de son plan sur l'égalité et la citoyenneté, envisagerait de la verser aux professeurs les plus expérimentés, selon des informations d'RTL.

300 euros ? La prime pourrait être de 300 euros par mois pour les enseignants ayant 8 à 12 années d'ancienneté dans des écoles primaires et des collèges situés dans des zones dites prioritaires. Le montant devrait être fixé lors de négociations syndicales pour une application de la mesure dès 2016. 

Actuellement, les enseignants des collèges sensibles, quelque soit leur expérience, touchent chaque mois une prime de près d'une centaine d'euros. 

Insuffisant pour les syndicats. "Il y a un vrai problème de maintien des professeurs dans certains établissements d'éducation prioritaire où les conditions de travail sont très difficiles, explique à Europe 1 Frédérique Rolet, secrétaire général du Snes. "Donner un avantage en terme de carrière, ça peut être un des outils pour fidéliser les enseignants dans ce type d'établissement mais ça ne peut pas être la seule mesure", estime-t-elle. Et la syndicaliste d'avancer "une réduction sensible des effectifs d'élèves", "les conditions de travail", "le développement du travail en équipe" comme étant des "demandes prioritaires", même si "la question des rémunérations" n'est pas négligeable, admet-elle. 

>> LIRE AUSSI - Profs des écoles : les candidats affluent en Seine-Saint-Denis 

>> LIRE AUSSI - Le numérique au secours des élèves en difficulté ?