Une pilule révolutionnaire pour la rentrée

  • A
  • A
Une pilule révolutionnaire pour la rentrée
Partagez sur :

La nouvelle pilule contraceptive promise par le laboratoire Bayer pour septembre en France contient des oestrogènes naturels.

La pilule Qlaira, du laboratoire Bayer, contient une véritable révolution. Depuis 50 ans, les pilules contenaient en effet des hormones de synthèse, plus ou moins bien tolérées et éliminées par l'organisme. Ce nouveau modèle est, lui, fabriqué à partir d'œstrogènes naturels, identiques à l'hormone fabriquée par les femmes.

Les hormones de synthèse expliquent la liste d’effets secondaires mentionnés sur les notices des différentes pilules, notamment les risques d’hypertension, d’accident cardiaque ou encore d’embolie pulmonaire. Qlaira "devrait permettre de diminuer le risque d'accident vasculaire, à la fois artériel peut-être même veineux, par rapport aux autres pilules et même au patch ou à l'anneau vaginal, explique Anne Gompel, gynécologue à l’Hôtel-Dieu à Paris.

Autre avantage : le risque serait réduit pour les fumeuses, précise Anne Gompel sur Europe 1 au micro d’Anne Le Gall.



Déjà commercialisée en Allemagne, Qlaira devrait arriver en France en septembre. Son prix devrait atteindre les 10 à 14 euros par mois, soit un peu plus que les comprimés classiques. Les gynécologues se donnent trois mois pour observer les réactions chez leurs patientes et confirmer que l'investissement vaut le coup.