Une marche en mémoire de la joggeuse assassinée

  • A
  • A
Une marche en mémoire de la joggeuse assassinée
Partagez sur :

1.500 personnes ont participé à une marche silencieuse dimanche après-midi à Milly-la-forêt en hommage à Marie-Christine Hodeau.

Le départ de la marche a été donné à 15 heures par Nicolas Dominguez, un jeune homme dont Marie-Christine Hodeau avait été la nourrice. "Je veux juste lui rendre un dernier hommage, qu'il soit le plus beau possible et que personne ne vienne en profiter pour annoncer ses opinions politiques", a déclaré le jeune homme. L'agression de la joggeuse de 42 ans avait notamment relancé le débat sur la récidive et la castration chimique.

Derrière Nicolas Dominguez, la présidente de l'association Chorédanse et Loisirs, dont la victime était membre, a expliqué que "de nombreux jeunes qui ont été élevés" par Marie-Christine n'ont pas pu assister aux obsèques mercredi et se sont retrouvés à l'extérieur de l'église". "C'est pour cela "que Nicolas a voulu rendre hommage à sa façon", a-t-elle ajouté.

Pendant trois quarts d'heure, le cortège a défilé en silence dans les rues de Milly-la-Forêt en passant devant les établissements scolaires de la commune puis l'église et la halle avant d'atteindre le monument aux morts de la Première Guerre Mondiale où la manifestation s'est dispersée sans qu'aucun discours n'ait été prononcé.

Interpellé quelques heures après les faits, le meurtrier présumé de Marie-Christine Hodeau a été placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne). Il n'est actuellement mis en examen que pour enlèvement et séquestration en état de récidive, mais le procureur de la République d'Evry a pris un premier réquisitoire supplétif pour assassinat et un second réquisitoire supplétif pour viol pourrait être réclamé, l'autopsie ayant démontré que la victime avait été agressée sexuellement.