Une manifestation contre la présence des loups en Haute-Savoie

  • A
  • A
Une manifestation contre la présence des loups en Haute-Savoie
Partagez sur :

Une cinquantaine de personnes ont manifesté mercredi matin devant la préfecture de Haute-Savoie pour une action symbolique, deux chèvres d'élevage ayant été tuées lundi par des loups à Thônes et Villard-sur-Thônes.

Manifestation symbolique contre les loups en Haute-Savoie. Une cinquantaine de personnes se sont réunies mercredi après la mort lundi de deux chèvres d'élevage à Thônes et Villard-sur-Thônes. Parmi les manifestants, se trouvaient les deux propriétaires des chèvres, qui ont déposé leurs carcasses dépecées devant l'entrée de la préfecture, ainsi que des éleveurs, des membres de la Fdsea et des Jeunes Agriculteurs (JA).

Les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles étaient inscrits "Non aux loups dans nos montagnes", "Vivre sans le loup" et "Pas de loups dans la bergerie", ainsi qu'une pancarte proclamant "Eleveur: une passion devenue un cauchemar". Une délégation a été reçue par le sous-préfet, qui a annoncé que le préfet de Haute-Savoie devait se rendre mercredi soir au ministère de l'Ecologie à Paris pour une réunion de travail, au cours de laquelle il devait évoquer le problème posé par ces récentes attaques.

Selon la préfecture, ces deux attaques "posent question" car elles ont été commises dans des zone péri-urbaines, non loin des habitations. De plus, elles sont "précoces" car elles surviennent alors que la période d'estive, au cours de laquelle les troupeaux montent dans les alpages, n'a pas commencé. Les manifestants demandent quant à eux "la mise en place immédiate" de tirs dits de "prélèvements", qui autorisent l'abattage des loups de façon réglementée, ainsi que l'extension des "zones d'exclusion" de l'animal protégé des zones d'élevage. (source AFP)