Une jeune femme se marie avec son fiancé décédé

  • A
  • A
Une jeune femme se marie avec son fiancé décédé
Partagez sur :

Magali a pu épouser Jonathan à titre posthume après l'accord du président de la République.

Samedi après-midi, Magali a dit "oui". Dans le bourg de 850 habitants de Dommary-Baroncourt, dans la Meuse, le maire a posé la question rituelle à la jeune femme qui avait revêtu la robe de mariée achetée il y a un an. A coté de la future épouse ne figurait pas son futur mari, mais un grand portrait de Jonathan posé sur un chevalet. Le jeune homme est décédé l’an dernier dans un accident de voiture.

Deux jours avant son décès, le 25 novembre 2008, les deux amoureux étaient venus en mairie avec leur dossier et avaient demandé à être mariés le 24 janvier 2009. Magali et Jonathan Goerge vivaient ensemble depuis six ans et avaient deux filles, âgées de 3 ans et 18 mois.

La jeune femme a alors appris la possibilité de se marier à titre posthume sous certaines conditions. La décision finale, qui est du ressort du président de la République, est arrivée en septembre.

"Je ne suis pas vraiment d'humeur à faire la fête. On va boire une tasse de café et je vais remercier ceux qui m'ont soutenu", a confié Magali avant d'aller déposer son bouquet de mariée sur la tombe de son mari. Magali qui "ressort veuve de la mairie", a souligné le maire très ému, porte désormais le nom de son mari, comme c'était déjà le cas pour ses deux filles.

Le mariage à titre posthume est une procédure assez rare. Il y aurait quelques dizaines de cas chaque année en France. Il n'est possible que si la personne décédée avait entrepris auparavant des démarches officielles pour convoler.