Une étude sur les pesticides attaquée en justice

  • A
  • A
Une étude sur les pesticides attaquée en justice
Partagez sur :

Les producteurs de raisin ont engagé des poursuites, estimant que la publication par une association écologiste d’une étude sur les résidus de pesticides constitue un "dénigrement".

"Résidus de pesticides, non merci" : en novembre 2008, le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures (MDRGF) avait publié les résultats d'une enquête sur le sujet, menée dans cinq pays européens avec quatre autres ONG. Un document dont elle devra répondre devant le tribunal de grande instance de Paris.

La Fédération nationale des producteurs de raisins de table a en effet engagé une procédure pour "dénigrement". L’enquête en question révélait la présence de résidus de pesticides, dont certains interdits dans l'Union européenne, dans la quasi totalité des raisins de table prélevés. "Cette situation est inacceptable. La contamination des raisins par des substances préoccupantes est massive", concluait François Veillerette, le président du MDRGF.

Pour les écologistes, c’est la liberté d'expression qui est en jeu. La fédération France nature environnement, un réseau de 3.000 associations, a ainsi affiché sa solidarité. "Bâillonner les associations qui agissent sur ces dossiers relève de l'obscurantisme", a-t-elle estimé. En cas de condamnation à verser 500.000 euros, comme le demande la Fédération nationale des producteurs de raisins de table, le MDRGF craint, de son côté, pour sa survie.