Une décision de justice éclaircit l'avenir judiciaire de Tapie

  • A
  • A
Une décision de justice éclaircit l'avenir judiciaire de Tapie
Partagez sur :

"La mise en révision" de la liquidation des sociétés de Bernard Tapie a été autorisée mercredi par la justice. Cette décision favorable pourrait in fine empêcher une condamnation pour banqueroute de l’ex-ministre qui doit être jugé au pénal les 14, 15 et 16 octobre prochains.

Le tribunal de commerce de Paris a autorisé mercredi la "mise en révision" des jugements de liquidation des sociétés de Bernard Tapie, ce qui pourrait lui éviter d'être condamné pour banqueroute dans son procès prévu les 14, 15 et 16 octobre prochains. Jugé devant le tribunal correctionnel de Paris, l’ancien homme d’affaire risque cinq ans d'emprisonnement et de 75.000 euros d'amende pour banqueroute.

Groupe Bernard Tapie (GBT), holding qui détenait le patrimoine industriel et financier de Bernard Tapie, et Financière immobilière Bernard Tapie (FIBT), qui coiffait les actifs personnels de l'homme d'affaires, avaient été placées en liquidation judiciaire en 1994.

Bernard Tapie avait saisi en avril le tribunal de commerce de Paris et demandait la révision de ce jugement. Il se fondait notamment sur la décision en juillet du tribunal arbitral chargé de solder le litige né de la revente d'Adidas, qui oppose depuis treize ans l'ancien ministre et le Crédit Lyonnais.