Un été à risque pour les feux de forêts

  • A
  • A
Un été à risque pour les feux de forêts
Partagez sur :

En raison de la sécheresse qui touche la France, les pompiers peuvent s’attendre à avoir beaucoup de travail cet été.

Lors des deux dernières années, les feux de forêts ont été historiquement bas. Mais l’été caniculaire que connaît actuellement la France annonce beaucoup plus de travail pour les pompiers. Depuis le 1er juillet, 120 interventions de bombardiers d'eau ont en effet été enregistrées au niveau national, "un chiffre beaucoup plus élevé que les années précédentes", explique Philippe Michaut, chargé de mission feux de forêt à la Direction générale de la sécurité civile (DGSC). Les violents incendies qui ont frappé la Gironde et le Var ces derniers jours ne seront donc (certainement pas) les seuls de l'été.

"Le risque d'incendie est globalement élevé". "Les risques d'incendies sont de plus en plus forts depuis huit jours", appuie le colonel Jean-Marc Bedogni, directeur général de l'Entente pour la forêt Méditerranée. "Il n'y a pas de pluie depuis la mi-juin dans les zones Méditerranée et sud-ouest et il commence à y avoir des coups de vent, le risque d'incendie est donc globalement élevé", selon lui. Mardi, le risque était "exceptionnel" en Corse et "sévère" dans le Var en raison de la sécheresse et du vent. Ailleurs, la sécheresse est "marquée" et donc le risque incendie élevé dans des départements comme le Tarn, la Corrèze, l'Ain ou le Puy-de-Dôme.

incendie

580 hectares de pinède détruits en Gironde. Depuis quelques jours, les pompiers sont déjà à pied d’œuvre, sur deux sites. En Gironde, un incendie, qui semblait fixé mardi, a détruit 580 hectares de pinède en cinq jours. Dans le Var, trois feux rapidement maîtrisés ont brûlé lundi quelques dizaines d'hectares de forêt et provoqué l'évacuation de 10.000 personnes. En Aveyron, il y a trois fois plus de feux de forêt cet été que les deux années précédentes, assure Éric Florès, conseiller technique feux de forêt de la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) et directeur des pompiers de l'Aveyron. "On a une dizaine de départs par jour en ce moment".

"Tous les départements sont concernés". La totalité de la flotte aérienne de la sécurité civile est mobilisée. Six Canadair en zone sud, trois en Corse et deux dans le sud-ouest. Des avions trackers (guet aérien armé) sont aussi prépositionnés à Marignane (quatre), en Corse (deux) et à Carcassonne (deux). Deux gros porteurs sont également prêts à décoller, l'un en Corse, l'autre à Carcassonne. Fait rare, "tous les départements sont concernés", selon Philippe Michaut. Cet été, des moyens aériens ont ainsi été engagés dans des départements qui ne sont traditionnellement pas touchés par des feux de forêt comme la Sarthe, la Loire, la Haute-Loire ou les départements de la région Rhône-Alpes. "Le risque est à la fois plus intense et plus étendu que les années précédentes", conclut Philippe Michaut.