Un supermarché parisien placarde "un mur des voleurs"

  • A
  • A
Un supermarché parisien placarde "un mur des voleurs"
@ GOOGLE STREET VIEW
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Des photos de clients, soupçonnés de vols, étaient affichées depuis deux ans à l'entrée d'un Carrefour City parisien. Le panneau a finalement été retiré, lundi matin.

Voleurs présumés placardés. "Vol déo + chocolat tablette 2014", "vol lait infantile", "vol foie gras", "pickpocket". Depuis deux ans et en toute illégalité, un Carrefour City, situé dans le 15e arrondissement de Paris, affiche à l'entrée de son magasin "un mur des voleurs". Une grande pancarte sur laquelle on trouve des photos de voleurs présumés du supermarché, issues des images de vidéosurveillance et accompagnées des légendes ci-dessus. Les personnes visées, que l'on voit déambuler dans ce magasin, sont parfaitement identifiables.

 

L'initiative, contestable et parfaitement illégale, est rapportée lundi matin dans Le Parisien. Elle remonterait à plus de deux ans, selon les témoignages d'une employée et d'un habitué des lieux. "Avant, ils scotchaient des photos en noir et blanc sur les poteaux un peu partout à l'intérieur. Mais la pancarte avec les photos couleur, ça, c'est récent", précise un client au quotidien.

Les photos retirées lundi matin. Le journaliste d'Europe 1, qui s'est rendu sur place, a pu constater, lundi matin que ce "mur des voleurs" avait été retiré pendant le week-end. Le gérant du magasin a ainsi cédé à la direction de Carrefour, qui demandait le retrait immédiat du panneau avec les photos. Le géant de la distribution a d'ailleurs insisté sur le fait qu'il s'agissait d' "un cas isolé" et d'une "initiative relevant d'un magasin franchisé et absolument pas de l'enseigne".

Un procédé illégal. Une chose est sûre : ce mur de voleurs était illégal. Une photo, en l'occurrence ici une capture d'écran issue d'une image de vidéosurveillance, ne peut être diffusée sans le consentement de la personne concernée.