Un prêtre mis en examen pour viol

  • A
  • A
Un prêtre mis en examen pour viol
Partagez sur :

Patrick Braud, vicaire général de la cathédrale d’Angoulême, est accusé d’agressions sexuelles sur trois jeunes femmes entre 1994 et 1998.

La qualification de viol a été retenue, vendredi, pour l'une des trois victimes présumées du père Patrick Braud. Le vicaire général et curé de la cathédrale d'Angoulême a été mis en examen, jeudi soir, pour des faits présumés d’agressions sexuelles sur mineures.

Patrick Braud, 52 ans, a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de résider en Charente et d'être en contact avec des mineures dans le cadre de ses fonctions de prêtre.

Les plaintes contre l’homme d’église ont été déposées en janvier dernier par trois jeunes femmes, originaires d'Angoulême. Les faits d'agression sexuelle et de viol auraient été commis entre 1994 et 1998.

"Le prêtre avait gagné la confiance des jeunes filles, a affirmé Maître Picchiotino, l'avocat des plaignantes. Petit à petit, il est rentré dans leurs vies. Il est devenu une sorte de père pour elles." "La mère d'une des jeunes filles s'était aperçue, lors d'un déjeuner familial, des mains baladeuses du prêtre", a poursuivi l'avocat. Mais lorsqu'elle avait décidé d'en informer les supérieurs hiérarchiques du prêtre, on lui avait répondu que, "dans l'intérêt de tout le monde, il ne fallait pas ébruiter l'affaire".

Maître Picchiotino, avocat des plaignantes, explique comment le prêtre a gagné la confiance des victimes, au micro Europe 1 de Pierre de Cosette :



"Il faut faire face à cet événement d'une manière aussi juste que possible, affirme dans un communiqué l'évêque d'Angoulême, Mgr Claude Dagens, en mesurant l'épreuve que constitue cette mise en cause pour toutes les personnes concernées, pour le père Braud lui-même, pour ceux et celles qui le connaissent et l'estiment."