Un policier pourchassé par des collègues se tue à moto

  • A
  • A
Un policier pourchassé par des collègues se tue à moto
Partagez sur :

Un homme s'est tué tôt jeudi matin à moto, à Pierrefitte (Seine-Saint-Denis), à l'issue d'une course-poursuite avec des policiers depuis Paris. Ce policier en civil de la police aux frontières (PAF) aurait pu sortir d'une soirée arrosée.

Un homme a été pris en chasse jeudi matin par la police avant de faire une chute accidentelle mortelle en Seine-Saint-Denis, dans la banlieue nord, près de Paris. Les premières investigations ont permis de découvrir qu'il s'agissait d'un policier. Le fuyard était en civil et des documents trouvés sur lui attestent qu'il travaillait à la police aux frontières. Rien ne laissait présager qu'il s'agissait d'un policier au moment où il été pris en chasse.

Une enquête a été ouverte auprès de de l'Inspection Générale des Services (IGS), la police des polices. Elle a notamment déjà déterminé que l’homme de 36 ans, rentrait chez lui et était hors service. De source proche de l'enquête, une hypothèse selon laquelle le policier décédé "sortait d'un pot arrosé", sans doute "avec d'autres collègues notamment", a été avancée jeudi après-midi. Il s'agit d'une "piste parmi d'autres", a ajouté la même source.

Le motard avait été pris en chasse par les policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) à Paris après un "refus d'obtempérer" à leurs injonctions à la suite, semble-t-il, d'une infraction au code de la route. Puis il avait été perdu de vue. Il a ensuite brûlé deux feux rouges et a été percuté par un automobiliste à une intersection, ce dernier étant passé au feu vert et n'ayant pu éviter le motard. Le fuyard a chuté et a été mortellement blessé à hauteur de Pierrefitte, en Seine-Saint-Denis.