Un PDG par intérim va être nommé à la tête de la RATP

  • A
  • A
Un PDG par intérim va être nommé à la tête de la RATP
Élisabeth Borne, qui dirigeait la RATP depuis deux ans, a rejoint le gouvernement au poste de ministre des Transports. @ AFP
Partagez sur :

Cet intérim devrait durer le temps de trouver un successeur à Élisabeth Borne, qui a rejoint le gouvernement au poste de ministre des Transports. 

Un PDG par intérim va prendre les rênes de la RATP en attendant la désignation du successeur d'Élisabeth Borne, qui a rejoint le gouvernement au poste de ministre des Transports, a indiqué mardi l'entreprise publique.

Un PDG par intérim désigné via "une décision ministérielle". "La procédure de nomination du PDG est prévue très précisément par les textes applicables à la RATP et elle doit respecter un certain nombre d'étapes. Il va donc y avoir un intérim à la tête de l'entreprise le temps que cette procédure durera", a expliqué la RATP, sollicitée par l'AFP. Selon une source proche du dossier, le PDG par intérim de l'opérateur de transports en commun devrait être désigné via une décision ministérielle, qui devrait être publiée "très prochainement".

Une nomination définitive au cours de l'été. La nomination du successeur définitif d'Élisabeth Borne prendra elle plusieurs semaines et ne devrait intervenir qu'au cours de l'été au plus tôt. "Le processus reste dans un premier temps assez secret, puisque la première étape consiste à ce que le président de la République propose un nom soumis aux auditions des deux assemblées. Vu le calendrier électoral, il est probable que lesdites auditions soient repoussées au début du mois de juillet", résumait vendredi la lettre spécialisée Mobilettre.

Protocole. Les textes régissant ce processus prévoient tout d'abord la nomination, par décret publié au Journal officiel, d'un nouveau membre au conseil d'administration de la RATP, en qualité de représentant de l'État. Le conseil d'administration de l'entreprise propose ensuite formellement au gouvernement la nomination de ce nouvel administrateur comme PDG de la RATP.

Les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat sont alors saisis de ce projet de nomination, afin que la commission intéressée de chacune des assemblées se prononce. La nomination est confirmée en Conseil des ministres et, une fois que les deux commissions se sont prononcées favorablement, le président de la République peut nommer le nouveau PDG.

Élisabeth Borne, proche de Ségolène Royal. Élisabeth Borne, 56 ans, qui dirigeait depuis deux ans la RATP, a été nommée mercredi ministre déléguée aux Transports. Cette ingénieure, haute fonctionnaire marquée à gauche et proche de Ségolène Royal, était également passée par la mairie de Paris et la SNCF.