Un médecin en cavale depuis 27 ans retrouvé ligoté

  • A
  • A
Un médecin en cavale depuis 27 ans retrouvé ligoté
Partagez sur :

Condamné par contumace pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner d’une Française en 1982, le docteur Krombach a été découvert dimanche à Mulhouse.

C’est l’appel anonyme d’un homme avec un fort accent russe qui a mis les policiers sur la piste de Dieter Krombach.Ce cardiologue allemand était en fuite depuis près de 30 ans après avoir été condamné par contumace en 1982 pour violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, d'une adolescente française de 14 ans, Kalinka Bamberski.

Selon l'avocat de Dieter Krombach, son client, a été "kidnappé dans des conditions rocambolesques en Allemagne". Le médecin de 74 ans a été retrouvé ligoté et bâillonné dans une rue près du tribunal de Mulhouse. Soigné dans un premier temps à l'hôpital de Mulhouse, il a été transféré mercredi à Paris. Il devrait être présenté dans l'après-midi ou la soirée à un juge des libertés et de la détention qui décidera d'un placement en détention ou de sa libération, éventuellement assortie d'un contrôle judiciaire. Il fait l'objet d’un mandat d’arrêt international, l'Allemagne ayant toujours refusé de l'extrader.

Si les policiers ont mis la main sur le meurtrier de Kalinka Bamberski, ils ont aussi interpellé le père de la jeune victime qui se trouvait alors en Alsace. Etrange coïncidence puisque André Bamberski vit en Haute-Garonne. Une information judiciaire a été ouverte contre lui pour enlèvement, séquestration arbitraire, coup et blessures volontaires en réunion et association de malfaiteurs. Il encourt dix ans de prison. Le procureur a requis sa mise en liberté "sous contrôle judiciaire strict".

Au moins un des auteurs de l'agression a été arrêté en Allemagne et aurait reconnu sa participation à l'enlèvement, a précisé le procureur.

Depuis le drame, André Bamberski n’a cessé de traquer Dieter Krombach. Il a toujours affirmé que sa "sa fille [était] morte suite à des injections administrées par le médecin qui aurait voulu la violer", lors d’un séjour chez lui, sur le lac de Constance. Dieter Krombach était alors le compagnon de la mère de la jeune fille. Mais la justice allemande, malgré de nombreux éléments troublants notamment révélés par l'autopsie, avait classé l'affaire sans suite, arguant de l'impossibilité de déterminer la cause du décès.

Par ailleurs Dieter Krombach a été condamné en juillet 2007 en Allemagne à deux ans et quatre mois de prison ferme pour escroquerie et en 1997 à deux ans de prison avec sursis pour abus sexuel sur une patiente de 16 ans qu'il avait anesthésiée au préalable dans son cabinet.

> Bamberski a-t-il organisé le rapt du meurtrier de sa fille ?