Un lieu pour les naturistes à Paris : où, quand et comment ?

  • A
  • A
Un lieu pour les naturistes à Paris : où, quand et comment ?
Les naturistes pourraient bientôt avoir un lieu à eux à Paris.@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

Paris va expérimenter le naturisme avec la création, peut-être à l'été 2017, d'un espace en plein air délimité. 

Un lieu public pour les naturistes à Paris, ce devrait être une réalité à l'été 2017. Le Conseil de Paris a en effet voté lundi soir un vœu en ce sens présenté par le groupe écologiste. De quoi satisfaire les adeptes du naturisme, touristes ou Franciliens, mais aussi peut-être éveiller le scepticisme de certains. Mais comment cela va-t-il se passer concrètement ?

  • Quel lieu va être retenu ?

Le groupe écologiste de Paris souhaite avant tout trouver un lieu "ni privatisé ni clôturé", accessible et visible de tous. "L'idée n'est pas de 'parquer' les personnes qui souhaitent pratiquer le naturisme", précise Hélène Bracon, responsable de la communication du groupe écolo de Paris. L'espace choisi sera signalé aux abords par des panneaux d'informations, pour éviter toute situation embarrassante. "Personne ne sera pris au dépourvu", assure-t-on chez les Verts.

Pour l'heure, le groupe écologiste de Paris "ne préempte pas de lieux" mais plusieurs parcs sont cependant envisagés pour accueillir le camp naturiste. Parmi eux, les Buttes-Chaumont, le parc de Vincennes ou le bois de Boulogne. "D'ici 2018, la baignade sera autorisée au lac Daumesnil. Alors pourquoi pas là-bas, aussi ?", avance Hélène Bracon. L'expérimentation devrait démarrer à l'été 2017. Si elle est concluante, elle pourrait être appliquée à d'autres lieux dans Paris, permettant ainsi aux naturistes de ne pas rester cantonner à un seul parc.

  • Est-ce que ça existe ailleurs ?

Plusieurs métropoles européennes ont déjà autorisé la pratique du naturisme dans des lieux publics. En Allemagne, à Berlin ou Munich par exemple, des espaces où cohabitent naturistes et personnes vêtues existent, pour certains depuis les années 1970. Sans que cela ne pose problème à la population. Un segment de la plage du Wannsee, le plus grand lac en bordure de Berlin, est réservé aux naturistes, rapporte Le Point. Passée la barre des 25 degrés, les Berlinois sont même autorisés à se déshabiller aux abords de petits lacs du centre-ville ou dans le parc du Tiergarten, tout proche de la chancellerie.

En France, la pratique fait de plus en plus d'adeptes. La Fédération française de naturisme a d'ailleurs recensé une hausse considérable de ses adhérents. "Deux millions de personnes pratiquent le naturisme en France", a rappelé David Belliard, co-président du groupe Europe Écologie-Les Verts au Conseil de Paris, sur Europe 1 samedi. À Paris, seule la piscine couverte Roger-Le-Gall, dans le 12ème arrondissement, propose des créneaux de baignade aux naturistes. L'été, Parisiens et touristes sont alors contraints de faire route vers le sud de la France, au Cap d'Agde par exemple.

  • Cela pose-t-il des problèmes de sécurité ?

Après l'épisode estival et sulfureux du burkini, la question de l'habillement dans l'espace publique semble de plus en plus épineuse, à Paris comme dans le reste du pays. La question de la sécurisation d'un lieu public dans lequel les naturistes côtoieraient les "textiles" se pose. Il ne s'agit pourtant pas d'une priorité pour le groupe écologiste de Paris. "Comme on ne peut pas mettre une policier derrière chaque personne âgée qui se promène dans la rue avec son sac à main, on ne peut pas protéger tous les naturistes", illustre Hélène Bracon.