Un incident à la centrale nucléaire de Cruas

  • A
  • A
Un incident à la centrale nucléaire de Cruas
Partagez sur :

Un réacteur a été mis à l’arrêt mardi soir. L'incident a été classé au niveau 2 d’une échelle qui en compte 7.

EDF a tiré la sonnette d’alarme mardi soir, peu avant minuit : un "incident" a eu lieu dans la centrale nucléaire de Cruas, en Ardèche. "L'afflux massif de débris végétaux charriés par le Rhône" aurait perturbé le système de refroidissement des réacteurs, qui se fait grâce à l’eau du Rhône. Un des quatre réacteurs de la centrale nucléaire, le n°4, a dû être mis à l’arrêt.

L’Autorité de sûreté nucléaire, qui a envoyé deux inspecteurs à Cruas, a classé cet incident au niveau 2 de l'échelle INES, qui en compte 7. Cette institution a cependant affirmé que "la sûreté de l'installation est restée assurée tout au long de cet incident, qui n'a pas eu de conséquences sur l'environnement".

Mercredi matin, EDF a levé son "plan d'urgence interne", estimant que l'incident était terminé. Mais l'Autorité de sûreté nucléaire continue de suivre l'évolution de la situation.

La centrale de Cruas, située entre Valence et Montélimar, a été inaugurée au milieu des années 80. A l’automne 2008, après des inspections de contrôle, l’Autorité de sûreté nucléaire avait pointé du doigt des manquements à la sécurité du site, notamment quant à l’entretien de certains systèmes sensibles. EDF avait eu trois mois pour remettre en conformité la centrale.