Un incendie tue cinq membres d'une même famille à Nîmes

  • A
  • A
Un incendie tue cinq membres d'une même famille à Nîmes
Partagez sur :

Le feu, provoqué par un accident électrique, a fait 13 blessés dont 4 jugés dans un état grave.

Au matin du Nouvel an, un incendie accidentel a tué cinq membres d'une même famille, dont deux enfants, vendredi dans un quartier populaire de Nîmes. Le feu s'est déclaré peu avant 5 heures dans un appartement situé dans le quartier Valdegour. La thèse d'un accident électrique a été confirmée par le procureur adjoint.

Treize autres personnes ont été blessées, dont quatre grièvement. Une enquête de police a été ouverte. "L'origine de l'incendie est indéterminée mais a priori accidentelle", a déclaré le procureur adjoint de la République à Nîmes, Gildas Pavy, soulignant qu'il fallait attendre les résultats de l'enquête.

Les personnes décédées sont une grand-mère, un père et trois enfants dont un majeur d'une trentaine d'années, une adolescente d'une quinzaine d'années et un jeune garçon, selon la police. Trois corps ont été retrouvés dans l'appartement et deux autres sur le palier. Tous ont été victimes d'intoxication. La famille décimée, d'origine marocaine, vivait depuis une dizaine d'années dans cet immeuble de logements sociaux.

Selon les témoignages recueillis, il n'y a pas eu d'explosion alors que nombre d'habitants de l'immeuble qui compte cinq appartements par étage utilisent des bouteilles de gaz. En milieu de matinée vendredi, des habitants se rassemblaient devant l'immeuble évacué par les pompiers et dénonçaient une absence de détecteurs de fumée et d'extincteurs, assurant également qu'une des portes de l'immeuble était bloquée.

Certains exprimaient leur colère, jugeant trop long le temps d'intervention des pompiers. "Les secours sont intervenus très rapidement, en moins d'un quart d'heure", a répondu le commandant Marc, "je ne souhaite pas polémiquer sur ce point".