Un général détenait des images pédophiles

  • A
  • A
Un général détenait des images pédophiles
Partagez sur :

Raymond Germanos encourt 2 ans de prison. Les policiers ont retrouvé sur son ordinateur quelque 3.000 photos pédophiles.

Un général devant la justice. Raymond Germanos, ancien chef du cabinet militaire des ministres Charles Millon et Alain Richard, vient d'être renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris pour détention présumée d'images pédo-pornographiques. Ce général d’armée (5 étoiles ) encourt deux ans d'emprisonnement et 30.000 euros d'amende.

L’affaire démarre en 2006 en Autriche. Les policiers locaux s’intéressent à un site internet pédophile. Parmi les visiteurs, un Français est facilement identifié, trahi par l’adresse de son ordinateur. Il s’agit du général d'armée Raymond Germanos. En perquisitionnant le domicile et en saisissant l'ordinateur du militaire, les policiers mettent la main sur environ 3.000 photos mettant en scène des enfants âgés de 6 mois à 12 ans.

Raymond Germanos a reconnu les faits et s'est dit prêt à s'engager dans une démarche thérapeutique, lors de ses différentes auditions avec la juge. Mis en examen en juin 2008, ce diplômé de Saint Cyr a été placé sous contrôle judiciaire ce qui lui interdit notamment de sortir d'Ile-de-France.

Agé de 68 ans, le général Germanos s’était fait connaître du grand public alors qu'il était le chef du Sirpa (Service d'information et de relations publiques des armées) durant le Guerre du Golfe (1990-91). Ancien chef de corps du 2ème REP de Calvi, "Nonos" - comme il est surnommé dans les armées - a ensuite été chef du cabinet militaire des ministres Charles Millon et Alain Richard, puis directeur de l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), avant d'être placé en deuxième section.