Un Français sur deux se sent agressé par le bruit

  • A
  • A
Un Français sur deux se sent agressé par le bruit
Un ouvrier du bâtiment qui manie un marteau-piqueur. Image d'illustration.@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

C'est l'enseignement d'un sondage publié jeudi en vue de la prochaine journée nationale de l'audition.

Un Français sur deux se sent agressé par le bruit au travail ou dans les transports, et neuf sur dix estiment que le bruit a des effets directs sur la santé. C'est le résultat d'un sondage publié jeudi, réalisé par l'Institut Ifop en vue de la 19e journée nationale de l'audition (JNA) le 10 mars prochain.

Au total, 51% des personnes interrogées se sentent "agressées souvent ou très souvent" par le bruit dans les lieux publics, 50% sur leur lieu de travail, 48% dans la rue, 48% dans les transports en commun, 40% dans les écoles et 21% à domicile, selon ce sondage.

Au bureau et pendant la nuit aussi. Si les ouvriers sont naturellement plus affectés par le bruit (91% des ouvriers interrogés disent avoir des difficultés à suivre les conversations en raison du bruit ambiant), les autres professions ne sont pas épargnées. Six à huit actifs sur 10 se disent en effet gênés par le bruit alors qu'ils travaillent généralement dans un bureau ou en "open space" (espace ouvert). Le sondage révèle en outre qu'il n'y aucun répit de nuit comme de jour : 32% des sondés sont plutôt gênés la nuit, 27% le jour et 27% les deux. Seuls 14% ne sont "généralement pas sensibles au bruit".

Des conséquences sur la santé... Pour neuf personnes sur 10, le bruit est devenu un enjeu de société et 94% des Français estiment que le bruit a des effets directs sur la santé. Le sondage démontre cependant la méconnaissance des conséquences du bruit sur l'audition. Moins d'un Français sur deux a conscience que le bruit peut générer une surdité définitive. 

... plutôt méconnues. Dans le détail, 74% des personnes interrogées estiment que le bruit entraîne de la fatigue, 67% estiment qu'il perturbe le sommeil, 53% qu'il crée des maux de têtes, 49% qu'il génère l'anxiété, 45% qu'il fait courir un risque de surdité définitive et 42% qu'il crée des acouphènes (sifflements et bourdonnements). Pour 7 jeunes sur 10, le bruit ne fait pas courir de risque de surdité définitive.

Un échantillon de 1.003 personnes représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus a été interrogé entre les 5 et 9 février derniers.