Un détenu se suicide à la maison d'arrêt de Rennes

  • A
  • A
Un détenu se suicide à la maison d'arrêt de Rennes
Partagez sur :

Ce détenu âgé de 38 ans, mis en examen pour assassinat, s’est pendu mercredi à la maison d’arrêt de Rennes. Des expertises psychiatriques avaient conclu à son irresponsabilité pénale. Le détenu n’aurait pas supporté ces conclusions, qui impliquaient son internement d’office en milieu psychiatrique.

Un détenu de la maison d'arrêt de Rennes s'est suicidé mercredi par pendaison, a annoncé jeudi le parquet de Rennes. Il avait été mis en examen pour l'assassinat, en avril 2008, de ses employeurs, un couple de gérants d'une société de transport à Guignen, dans l’Ille-et-Vilaine.

Âgé de 38 ans, il avait fait l'objet de plusieurs expertises psychiatriques ayant conclu à son irresponsabilité pénale. "Il semble qu'il n'ait pas supporté cette notification d'expertise", qui signifiait son internement d'office en milieu psychiatrique, a estimé le procureur de la République de Rennes, qui a précisé qu'une information judiciaire avait été ouverte pour "recherche des causes de la mort".

Début janvier, un détenu d'une vingtaine d'années s'était déjà suicidé par pendaison à la maison d'arrêt de Rennes. Ce jeune homme avait été mis en examen pour assassinat après la mort d'une personne âgée et avait été interné en hôpital psychiatrique pendant 45 jours avant d'être incarcéré.

Au 2 avril 2009, 38 détenus s’étaient déjà donné la mort en France, selon l’Observatoire international des prisons (OIP). Cela correspondrait à un nombre annuel de 151 suicides en 2009. Un nombre en hausse ces dernières années : il avait été de 115 en 2008, et de 96 en 2007.