Un déséquilibré tue sur les lieux de son premier crime

  • A
  • A
Un déséquilibré tue sur les lieux de son premier crime
Partagez sur :

Cet homme a poignardé samedi trois personnes à Roquebrune-Cap-Martin. Il a été placé sous mandat de dépôt.

L’homme de 27 ans, qui a poignardé samedi trois personnes, dont une mortellement, à Roquebrune-Cap-Martin, sur la Côte d'Azur, a été placé sous mandat de dépôt, lundi soir. Un juge d'instruction a été saisi et une information judiciaire ouverte. L'homme va désormais être examiné par deux psychiatres. L’auteur des faits est un déséquilibré qui bénéficiait d'un "régime de sortie d'essai".

Samedi soir, cet homme a porté des coups de poignard mortels à un retraité. Un voisin, entendant les cris, est venu à son aide mais a été frappé à la gorge. Ses jours ne sont pas en danger. Son épouse est alors intervenue et a, elle, été blessée à l'épaule.

Le déséquilibré a agi dans un lieu qu’il connaissait bien, la résidence "La Villa Jade", où il avait vécu plusieurs années et commis un premier crime. En mai 2005, le jeune homme avait frappé le concierge à coups de couteau, à 18 reprises. La victime avait survécu mais avait passé plusieurs jours dans le coma. L’agresseur, quant à lui, avait été jugé irresponsable, puis relâché.

Les problèmes auraient commencé, selon le syndic de l'immeuble, lorsqu'un couple de voisins aurait reproché au jeune homme de mettre la musique trop fort. Ces riverains ont aussitôt déménagé. C'est précisément à la porte du studio qu'ils habitaient, entre-temps racheté, que le jeune homme est venu sonner samedi soir.

L'agresseur vivait dans un "appartement médicalisé" à Nice, d'où il pouvait sortir librement, à condition de prévenir, selon le quotidien Nice-Matin. "A partir du moment où une personne est déclarée irresponsable, elle échappe au contrôle de l'autorité judiciaire", a commenté lundi le procureur de la République. Le préfet des Alpes-Maritimes Francis Lamy a ordonné dimanche l'ouverture d'une enquête administrative.