Un député communiste veut le retrait des flash-balls

  • A
  • A
Un député communiste veut le retrait des flash-balls
Partagez sur :

"Cette arme peut tuer", juge Jean-Pierre Brard, élu de Seine-Saint-Denis.

Je "condamne l'utilisation des flash-balls par la police et demande au ministre de l'Intérieur le retrait de cette arme qui peut tuer", affirme, mercredi, Jean-Pierre Brard, élu communiste de Seine-Saint-Denis, alors que l'utilisation des flash-balls aurait causé la perte d'un oeil à un homme de 34 ans, à Montreuil, le 8 juillet.

Le flash-ball est une arme de quatrième catégorie utilisée dans sa version "Super pro" (deux canons superposés) par les policiers et les gendarmes. A dix mètres de distance (avec une portée utile de quinze mètres), sa balle fait l'effet d'un uppercut donné par un bon boxeur.

Jean-Pierre Brard "déplore par ailleurs"les violences" qui se sont produites lundi au cours d'une autre manifestation en soutien à cet homme.