Un début de mutinerie réprimé à la prison d'Osny

  • A
  • A
Un début de mutinerie réprimé à la prison d'Osny
Partagez sur :

Un incident avec un détenu a provoqué jeudi un début de mutinerie à la prison d’Osny dans le Val-d’Osny. Ce soulèvement a été réprimé quelques heures après par les forces de l’ordre.

Un début de mutinerie de détenus de la maison d'arrêt d'Osny dans le Val-d'Oise a été réprimé jeudi à la mi-journée après l'intervention de plus d’une centaine de policiers.

Tout a commencé vers 09h30 quand un détenu s'est juché sur le toit de surveillance de la promenade pour détériorer des caméras et des câbles électriques qu'il a jetés dans une cour, a précisé Christophe Muzzolin, surveillant de la prison.

Les 186 détenus qui se trouvaient alors dans les cours "ont pris fait et cause" pour le prisonnier et ont refusé d'intégrer leurs cellules. Certains d'entre eux ont mis le feu à leurs vêtements en signe de protestation, selon le surveillant.

Le directeur de la prison est venu à la rencontre du détenu monté sur le toit vers midi et celui-ci a été placé en garde à vue. Enfin, une centaine de policiers et une cinquantaine d'Eris, des forces de l'ordre spécialisées dans les interventions en milieu carcéral, sont intervenus pour faire rentrer dans le calme les détenus qui se trouvaient dans les cours.

Des blocages se poursuivent dans les prisons françaises >>