Un chassé-croisé endeuillé

  • A
  • A
Un chassé-croisé endeuillé
Partagez sur :

Cinq personnes ont été tuées sur l'A20 vers Limoges et une motarde a perdu la vie sur l'A13 vers Flins.

Le grand chassé-croisé des vacances de l'été a été endeuillé samedi à la mi-journée par un accident de la route sur l'A20 au niveau de Bonnac-la-Côte (au nord de Limoges) au cours duquel cinq personnes sont décédées alors que huit autres ont été blessées, dont trois gravement.

La vitesse ne serait pas en cause, selon le sous-préfet de la circonscription de Limoges, Henri Jean, interrogé par Matthieu Bock :



Selon les premiers éléments, l'accident s'est produit au moment où, dans le sens nord-sud, une voiture a dépassé un minibus qui tractait une remorque."Lors du dépassement, le fourgon a été déporté pour une raison indéterminée et ce changement de trajectoire a été accentué par la lourdeur de la remorque", a expliqué Alain Rodet, le député-maire PS de Limoges qui s'est rendu sur place. "La remorque a été percutée par la voiture qui la doublait. Le conducteur du minibus a alors perdu le contrôle de son engin qui a franchi le terre-plein central et est venu percuter deux véhicules qui remontaient dans le sens sud-nord", a expliqué Nathalie Valleix, chef du bureau du cabinet de la préfecture de la Haute-Vienne.

Les personnes décédées sont le conducteur portugais du minibus, trois passagers du minibus - membres de deux familles de Franciliens originaires du Portugal - ainsi que le conducteur néerlandais d'une des voitures percutées dans le sens inverse, selon des sources concordantes.

Parmi les trois personnes gravement blessées se trouve le fils du conducteur néerlandais, un jeune homme de 16 ans, dont le pronostic vital est engagé. Les huit personnes blessées ont été transportées au CHU de Limoges alors que cinq autres personnes impliquées dans l'accident ont fait l'objet d'une prise en charge sur place.Un endormissement ou un assoupissement du chauffeur, qui ne présentait pas de taux d'alcoolémie supérieur à la limite autorisée, pourrait être à l'origine de l'accident.

Dans un communiqué commun, Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, et Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat chargé des Transports, ont fait part de "leur émotion et de leur tristesse" à la suite de ce tragique accident.

L'autoroute A20 a été coupée jusqu'à 17 heures à tous les véhicules dans le sens sud-nord alors que la circulation se faisait sur une voie en sens inverse. Cet accident avait provoqué un bouchon d'une vingtaine de km dans le sens Paris-Toulouse et de 11 km dans le sens inverse. Une cinquantaine de pompiers ont été appelés sur place alors que des personnes de la Croix Rouge ont distribué de l'eau à environ 200 automobilistes bloqués entre le lieu de l'accident et la déviation.

Auparavant, une motarde avait été tuée vers Flins sur l'A13 dans des circonstances pour l'heure non précisées.

>> Suivez l'évolution du trafic sur Europe1.fr.