Un autre mineur de 15 ans soupçonné de vouloir passer à l'acte écroué samedi

  • A
  • A
Un autre mineur de 15 ans soupçonné de vouloir passer à l'acte écroué samedi
Le jeune homme de 15 ans interpellé jeudi a été écroué samedi.@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

Un troisième mineur soupçonné de préparer un attentat a été écroué samedi. Il a été repéré sur la messagerie Telegram.  

Il s'agit du troisième mineur interpellé en moins d'une semaine : soupçonné de vouloir mener une attaque djihadiste, un adolescent de 15 ans a été mis en examen et écroué samedi, a-t-on appris mercredi. Le jeune homme a été arrêté jeudi en fin d'après-midi à Rueil-Malmaison, dans les Hauts-de-Seine. 


PORTRAIT - Qui est Rachid Kassim, l'inspirateur des dernières attaques terroristes en France ?

En relation avec Rachid Kassim. Le suspect a été repéré sur Telegram pour ses liens avec Rachid Kassim, un djihadiste français soupçonné de téléguider des attentats en France depuis la zone irako-syrienne. Déjà fiché S, le jeune homme tenait, sur la messagerie, des propos laissant supposer la possibilité d'un passage à l'acte.  Selon la chaîne BFMTV, qui a révélé l'information, le mineur était également en relation avec Adel K., l'un des assaillants de Saint-Étienne-du-Rouvray

Déjà mis en examen. Dans un précédent dossier, le jeune homme était mis en examen et placé sous contrôle judiciaire depuis juin 2016 pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et apologie publique d'un acte de terrorisme sur internet. Concrètement, il lui était reproché d'avoir diffusé de la propagande de l'organisation Etat islamique (EI). 

Série d'arrestations. Cette mise en examen s'inscrit dans une série d'arrestations de mineurs depuis l'interpellation d'un "commando" de femmes, la semaine dernière. Un autre adolescent de 15 ans "qui s'était proposé pour une action terroriste" a été interpellé mercredi matin dans le 20ème arrondissement de Paris. Un troisième jeune homme du même âge, qui avait fait état d'un "passage à l'acte avec une arme blanche" avait lui aussi été arrêté samedi. Les enquêteurs pensent que les deux mineurs agissaient aussi sous l'influence de Rachid Kassim.