Un ancien prêtre en garde à vue pour atteinte sexuelle sur mineur

  • A
  • A
Un ancien prêtre en garde à vue pour atteinte sexuelle sur mineur
Selon Mediapart, l'ancien prêtre aurait été "exfiltré" en 1994 du diocèse de Lyon.@ AFP
Partagez sur :

Une possible affaire de pédophilie, concernant un ancien prêtre du Tarn-et-Garonne, pourrait de nouveau venir éclabousser le diocèse de Lyon.

Un ancien prêtre du Tarn-et-Garonne, venu du diocèse de Lyon et aujourd'hui revenu à la vie laïque, a été placé en garde à vue jeudi à Montauban pour atteinte sexuelle sur mineur, a annoncé vendredi la procureure de la République.

Une enquête préliminaire pour "faits d'emprise". L'ex-prêtre avait disparu à la suite de la publication la semaine dernière d'un article de Mediapart faisant état de la plainte d'un père pour "faits d'emprise" sur son fils, ce qui avait entraîné l'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet. Dans cet article, il était aussi fait état d'attouchements de l'homme, alors qu'il était encore prêtre, sur un adolescent de Toulouse. C'est une amie du suspect qui avait signalé sa disparition, a précisé la procureure Alix-Marie Cabot-Chaumeton, lors d'un point-presse.

Fugue du suspect. "Des recherches avaient été entreprises jusqu'à hier 16h00, où il a été découvert à l'intérieur de son domicile, allongé et endormi", a déclaré la procureure. L'homme "a indiqué qu'il était parti de chez lui à Finhan, petite commune proche de Montauban, suite à l'article du samedi 16 paru dans Mediapart", a-t-elle poursuivi. "Il a laissé une lettre chez son voisin et il est parti à pied à travers champs et cela durant trois jours", a encore précisé la procureure. Dans la nuit de mercredi à jeudi, "il est revenu chez lui épuisé".

De possibles atteintes sexuelles. Balayant les "faits d'emprise", Marie Cabot-Chaumeton a plutôt cité des révélations d'une amie de l'ex-prêtre : "Il a été placé en garde à vue parce qu'il avait fait des déclarations à une amie comme quoi il aurait commis des atteintes sexuelles sur une personne de 15 ans en 2005". "Lui-même a reconnu avoir eu des attouchements sexuels sur mineur en 2005 et peut-être même en 2009", a poursuivi la procureure qui a ouvert une enquête portant sur cette période. Les faits auraient "été commis durant les vacances 2005 sur Toulouse dans la sphère familiale" de l'homme. Il n'a pas été précisé de quel sexe est la victime supposée, qui "n'a pas été entendue pour l'instant".

L'ex-prêtre "devrait être présenté samedi soir à un juge d'instruction", a-t-elle précisé. Selon Mediapart, l'ancien prêtre aurait été "exfiltré" en 1994 du diocèse de Lyon, dont l'archevêque, le cardinal Philippe Barbarin, est accusé d'avoir gardé le silence sur des agressions sexuelles commises par des religieux dépendant de son diocèse.