Un an et demi de prison pour un enlèvement de bébé

  • A
  • A
Un an et demi de prison pour un enlèvement de bébé
Partagez sur :

Une jeune femme d’origine indienne avait enlevé un nourrisson en 2005 et fait croire à son mari qu’elle venait d’accoucher.

Cinq ans de prison dont un an et demi ferme. Voilà la peine à laquelle a été condamnée, mercredi, une femme qui avait enlevé un nourrisson à la maternité de Gonesse, dans le Val-d'Oise, en 2005. L'accusée, détenue d'août 2005 à juin 2006, doit encore purger neuf mois de prison, peine qui pourra être aménagée.

Le verdict correspond aux réquisitions. "Les réquisitions étaient sages, le verdict aussi", a commenté Maître Caty Richard, avocate de l'accusée. L’avocat des parents de l’enfant enlevé, Maître Pierre Lumbroso, a également salué "un verdict à peu près juste".

L'accusée, 36 ans, comparaissait pour "enlèvement et séquestration". En août 2005, cette femme d'origine indienne, avait enlevé un bébé dans une chambre de la maternité de Gonesse. Depuis dix mois, elle s'était inventé une grossesse annoncée à ses proches.

Sortie de la maternité avec le bébé, elle avait appelé son époux pour lui dire qu'elle venait d'accoucher afin qu'il vienne la chercher. En garde à vue, elle avait reconnu l'enlèvement, restant évasive sur ses motivations. Son mari a dit ne pas être au courant et un non lieu avait été prononcé à son encontre.

Arrivée en France à l'âge de 17 ans, brouillée avec ses parents suite à son remariage avec un homme d'une caste inférieure, cette femme était connue dans la communauté indienne comme étant stérile. Ironie de l’histoire, l'accusée a annoncé lundi, lors du procès, qu'elle était enceinte de quatre semaines, analyses médicales à l'appui.