Trop de rats et de cafards à la prison de Fresnes : l'État assigné en justice

  • A
  • A
Trop de rats et de cafards à la prison de Fresnes : l'État assigné en justice
À Fresnes, les détenus souffrent de la présence importante de cafards, de punaises de lit et de rats, selon l'OIP.@ FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :

C'est l'Observatoire internationale des prisons qui est à l'origine de cette assignation, selon France Inter.

La prison de Fresnes dans le Val-de-Marne, deuxième plus peuplée de France, est envahie par les nuisibles. Une situation inadmissible selon l'Observatoire internationale des prisons (OIP) qui a décidé d'assigner l'État en justice, rapporte lundi France Inter.

Deux détenus malades de la leptospirose. Les 2.800 détenus de cette prison y sont confrontés depuis plusieurs mois : rats, cafards et punaises de lit sont omniprésents dans les locaux où ils vivent. Deux détenus ont même attrapé la leptospirose, maladie infectieuse transmise par une bactérie présente dans les déjections des rongeurs. 

Gain de cause en 2012. Alors qu'un syndicat avait déjà tiré la sonnette d'alarme cet été, l'OIP a décidé d'assigner l'État en justice, lui demandant de mettre fin à cette situation. Une audience devant le tribunal administratif devrait se tenir dans les 48 heures, précise France Inter. L'association avait eu gain de cause en 2012 dans un dossier similaire visant la prison des Baumettes à Marseille. Un diagnostic de lutte contre les nuisibles avait été mené, suivi d'une opération d'envergure de dératisation et de désinfection.

Des mesures en juillet. La direction de l'établissement assure pourtant avoir pris des mesures fin juillet avec un nettoyage quotidien des allées, un ramassage des poubelles une à deux fois par jour.