Troisième jour d'interrogatoire pour Julien Dray

  • A
  • A
Troisième jour d'interrogatoire pour Julien Dray
Partagez sur :

Le député socialiste est arrivé jeudi matin à la brigade financière. Deux de ses proches ont été libérés mercredi après 37 heures de garde à vue.

Julien Dray est arrivé à la brigade financière jeudi en milieu de matinée. Le député socialiste doit être interrogé pour la troisième journée consécutive, comme témoin dans l'enquête sur des mouvements de fonds suspects entre des comptes d'associations et les siens.

"Il y a encore une audition aujourd'hui, jusqu'à ce qu'on épuise les questions à lui poser", a affirmé Maître Forster, avocat du député de l’Essonne, déjà longuement entendu mardi et mercredi jusqu’à minuit. Le fondateur de SOS Racisme ne devrait pas prendre publiquement la parole avant lundi.

Deux proches de Julien Dray ont été remis en liberté sans charge retenue à leur encontre mercredi soir, après plus de 37 heures de garde à vue. Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir perçu des fonds des "Parrains de SOS Racisme" et de la Fidl avant d'en reverser la majeure partie à Julien Dray depuis janvier 2006.

Ces deux personnes - une collaboratrice de l'élu et ancienne permanente de SOS Racisme de 34 ans et un ancien directeur administratif et financier de l'association de 25 ans - devraient à nouveau être entendues par les policiers mais cette fois sans que le régime de la garde à vue leur soit appliqué.

> Les premières auditions de Julien Dray