Treiber toujours en cavale

  • A
  • A
Treiber toujours en cavale
Partagez sur :

Le dispositif de recherche a été élargi au-delà de la forêt d’Othe, vendredi, pour retrouver le seul suspect dans l'affaire Giraud-Lherbier.

Déjà trois jours de recherches pour retrouver Jean-Pierre Treiber malgré l'important dispositif activé depuis son évasion. Celui-ci a été élargi vendredi et n'est plus limité à la forêt d'Othe. Le dispositif est devenu beaucoup plus général, avec notamment la surveillance des entrées et sorties du territoire et des grands axes de communication.

Sur le terrain, une centaine de gendarmes recherchent toujours le fugitif dans la région de Bonnard, près de la forêt d'Othe, dans l'Yonne. "Ces recherches correspondent à des lieux où (Treiber) allait chasser", a précisé le capitaine Brice Mangou. Pour l'heure, "il n'y a aucune piste particulière", a souligné l'officier. Seul indice : un sac plastique a été retrouvé sur le parking où la camionnette a déchargé. Il pourrait correspondre au sac avec lequel le fugitif a été vu le jour de son évasion.

Le maire de Douai avait indiqué l'avoir peut-être aperçu, jeudi. En effet, Jacques Vernier, accompagné de son épouse, atterrissait dans son avion personnel dans le petit aéroport de Joigny, près d'Auxerre, quand il a vu un homme en train "de courir comme un dératé" pour échapper à des gendarmes.

"Nous avons vu un homme courir à toute allure vers nous, puis s'éloigner de nous.(...) Mon épouse a pensé reconnaître Jean-Pierre Treiber", a assuré jeudi sur Europe 1, le maire de Douai.

Jean-Pierre Treiber, unique suspect des meurtres de Géraldine Giraud et Katia Lherbier en 2004, s'est évadé mardi de la maison d'arrêt d'Auxerre.

Le plan Milan prévoit la mobilisation de toutes les forces de police de l'Yonne et des départements limitrophes.

> Scénario d'une évasion

> Chronologie de l’affaire Giraud-Lherbier