Travail/vie privée : les entreprises en progrès... selon leurs patrons

  • A
  • A
Travail/vie privée : les entreprises en progrès... selon leurs patrons
@ AFP
Partagez sur :

Selon un sondage publié mercredi et réalisé auprès de patrons, les entreprises font des efforts pour aider leurs salariés à trouver un équilibre entre travail et vie privée.

Travail, repos, famille, loisirs...: l'équilibre des temps de vie consacrés à la vie privée et à la vie professionnelle est un sujet mieux pris en compte par les entreprises, selon un sondage réalisé par l'Observatoire de l'équilibre des temps et de la parentalité en entreprise (OPE) et publié mercredi. Les entreprises sont 59% à considérer ce sujet comme "très important", soit 12 points de plus qu'en 2014, selon ce sondage. 

Pas de réunions et de mails trop tard ou trop tôt. 95% des entreprises assurent avoir mis en place des actions pour aider leurs salariés à équilibrer leurs temps de vie, soit 11 points de plus qu'en 2014. Ces actions vont du "respect de règles simples de vie quotidienne comme éviter les réunions tôt le matin et tard le soir", à une "souplesse des modalités et des horaires de travail comme le temps partiel choisi".

Elles proposent également un "aménagement des congés parentaux sans impact sur l'évolution professionnelle", "la possibilité d'aménager les horaires de travail en fonction des contraintes personnelles" ou une "utilisation de la messagerie électronique respectueuse du temps personnel".

Des efforts pour les pères de famille. Huit entreprises sur dix considèrent également qu'elles font beaucoup d'efforts pour les hommes, soit 10 points de plus qu'en 2014. Il s'agit par exemple d'adapter certains horaires en fonction des horaires d'école ou d'autoriser des "aménagements en cas de garde alternée".

Un autre son de cloche du côté des salariés. Ce sondage ne détaille que le "volet employeurs". Le "volet salariés", interrogeant 1.000 salariés des mêmes entreprises, avait été publié en juin dernier et était plus critique par rapport à l'attitude des entreprises sur ce sujet. Il révélait que 61% d'entre eux restaient "insatisfaits" et que 8 entreprises sur 10, selon eux, ne s'étaient pas engagées en faveur de cet équilibre entre vie privée et vie professionnelle. 24% des salariés interrogés regrettaient, par ailleurs, d'être évalués sur leur temps de présence plus que sur leurs résultats.