Transavia France : menace de grève du 3 au 9 juillet

  • A
  • A
Transavia France : menace de grève du 3 au 9 juillet
Les hôtesses et stewards de la filiale low-cost d'Air France revendiquent "la mise en place et la revalorisation de plusieurs primes".@ REUTERS
Partagez sur :

Les hôtesses et stewards de la filiale low-cost d'Air France revendiquent "la mise en place et la revalorisation de plusieurs primes".

Les hôtesses et stewards de Transavia France, filiale low-cost d'Air France, sont appelés à cesser le travail du 3 au 9 juillet pour revendiquer "la mise en place et la revalorisation de plusieurs primes", a annoncé mercredi le SNPNC-FO. Dans un communiqué, le syndicat représentant les personnels navigants commerciaux (PNC) "dénonce l'attitude" de la direction "qui, après sept réunions de négociation, a refusé systématiquement" de répondre favorablement à ces "revendications raisonnables, alors que les grilles de salaire PNC n'ont pas été revalorisées depuis plus de sept ans".

Désignée "meilleure compagnie low-cost européenne". Alors que Transavia a été désignée meilleure compagnie low-cost européenne pour la seconde année consécutive par le site Flight Report, "avec une note excellente pour le service PNC", "il est temps de remercier les hôtesses et stewards" de la compagnie, développe Isabelle Avis du SNPNC. La réponse apportée lors des négociations "n'a pas été satisfaisante" jusqu'à présent, mais le SNPNC se tient "à la disposition de la direction" pour reprendre les discussions, a-t-elle précisé.

Des négociations démarrées le 21 avril. De son côté, la direction de Transavia France a précisé que "les négociations avaient commencé le 21 avril et se poursuivaient pour aboutir à un accord satisfaisant pour les deux parties", en "réaffirmant sa détermination à privilégier la voie du dialogue social et de la négociation".