TER : l'UFC-Que choisir veut un système de bonus-malus pour la SNCF

  • A
  • A
Partagez sur :

Interrogé lundi sur Europe 1, Mathieu Escot, responsable des études à l’UFC-Que Choisir, critique un système qui fait que la SCNF n'a aucune raison d'améliorer la ponctualité des trains régionaux. 

INTERVIEW

"Remettre la question de la qualité des transports au cœur des programmes électoraux". C'est ce que veut l'association de défense des consommateurs, UFC-Que Choisirà l'approche des régionales. Interrogé sur Europe 1 lundi, Mathieu Escot, responsable des études à l’UFC-Que Choisir, affirme que "la SNCF manque d’incitation pour améliorer la qualité" des trains régionaux.

Un système de bonus-malus. Actuellement, selon Mathieu Escot, que la SCNF "fasse très bien ou très mal son travail, sa rémunération va très peu variée". "Sur la subvention que verse les conseils régionaux à la SCNF pour faire rouler les trains, 1% de cette subvention varie en fonction de la qualité atteinte", explique-t-il. Il demande ainsi aux candidats aux élections régionales d'instaurer un système de bonus-malus pour avoir "un service de qualité raisonnable".

Des closes de remboursement automatique. Autre demande, la renégociation des contrats qui lient les conseils régionaux à la SCNF "pour inclure partout et systématiquement des closes de remboursement automatique". "Il n’y a aucune indemnisation des retards dans le cadre des trains régionaux", critique Mathieu Escot. "Vous n’avez, même si la ponctualité se dégrade, aucune possibilité de remboursement".

Avec son application "Anti-retards" lancée en mai 2015 et destinée aux usagers du train, l'UFC-Que Choisir a reçu 42.000 signalements en six mois.