Trafic perturbé à Montparnasse : "Ça nous a gâché notre journée"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

A cause d'une panne de signalisation, les voyageurs de la gare Montparnasse ont passé un dimanche cauchemardesque.

En plein week-end de chassé-croisé estival, c'est une panne qui ne pouvait pas plus mal tomber. La gare Montparnasse, à Paris, tourne au ralenti depuis dimanche matin à cause d'une panne de signalisation. Des milliers de voyageurs se sont retrouvés coincés pendant des heures, les trains restant bloqués à quais. Europe 1 était auprès d'eux. 

Impatience. Malgré la reprise très partielle du trafic en milieu d'après-midi, la confusion régnait toujours dans le hall de la gare Montparnasse en fin de journée. Les voyageurs patientaient et s'impatientaient, tentant de s'informer auprès des gilets rouges des conseillers SNCF débordés par la situation. Tous scrutaient le panneau d'affichage et espèraient voir leur numéro de train apparaître.

Des heures d'attente pour rien. Raphaëlle attendait ainsi debout, valise à la main. La jeune femme a fait des aller-retour entre Montparnasse et Austerlitz pour avoir un train. Elle devait partir dans la matinée. Elle était finalement toujours à Montparnasse en fin d'après-midi. "Je devais prendre mon train pour Nantes à 9h40 donc ça fait huit heures que j'attend. J'essaye de voir pour un covoiturage mais j'y connais rien. Donc je pense que je vais rester ici et prendre le train demain. Je suis en train de rater une journée en famille. Je suis clairement saoulée", peste-t-elle au micro d'Europe 1.

Une journée de perdue. Monique, elle, a préféré s'asseoir. Sa première journée de vacances a été très éprouvante. "Je suis fatiguée, énervée. Notre train devait partir à 10h30 mais il n'y en a aucun depuis ce matin. Il y avait bien des trains qui allaient à Rennes en partant d’Austerlitz mais on ne voulait pas bouger avec nos valises", explique-t-elle, avant de lâcher, dépitée : "On devait partir à Quiberon, ça nous a gâché notre journée". Monique a pu partir dès dimanche soir, comme 85% des usagers, assure la SNCF. Pour les moins chanceux, il faudra encore patienter : le retour à la normale est prévu lundi matin.