Trafic de diplômes : irrégularités constatées à Toulon

  • A
  • A
Trafic de diplômes : irrégularités constatées à Toulon
Partagez sur :

De "graves irrégularités" ont été constatées à l'université de Toulon, dans le cadre d'un trafic présumé de diplômes au bénéfice d'étudiants chinois.

"La responsabilité du président de l'université est engagée" dans ces irrégularités, selon les conclusions de l'enquête administrative qui avait été commandée par Valérie Pécresse. Le rapport d'enquête "va être transmis au procureur de la République, dans le cadre de l'enquête judiciaire en cours".

"Le rapport de l'inspection générale de l'administration de l'Education nationale et de la Recherche a en effet mis en lumière de graves irrégularités dans l'application des textes réglementaires régissant la procédure d'admission des étudiants étrangers et de validation de leurs études à l'université Sud Toulon Var", ajoute le ministère.

Valérie Pécresse avait demandé le 14 avril dernier une enquête administrative de "contrôle des conditions d'obtention de diplômes par des étudiants chinois". Une enquête judiciaire était aussi en cours depuis le printemps. Après la divulgation fin juillet par la presse d'un pré-rapport d'enquête sur ce trafic présumé, le président de l'université de Toulon, Laroussi Oueslati, s'était dit "choqué" de la publication.