Toutes les personnes identifiées comme rentrant de Syrie font l'objet d'un suivi

  • A
  • A
Toutes les personnes identifiées comme rentrant de Syrie font l'objet d'un suivi
Christiane Taubira, ministre de la Justice.@ AFP
Partagez sur :

SYRIE - Le ministère de la Justice a indiqué ce lundi que toutes les personnes identifiées comme rentrant de Syrie font l'objet d'un suivi.

"La totalité des personnes identifiées comme rentrant de la zone syrio-irakienne font l'objet d'un suivi" qui peut être administratif ou judiciaire, a assuré lundi à l'AFP le ministère de la Justice. Une déclaration en réponse aux propos de l'ancien ministre de la Défense, Hervé Morin, qui avait estimé jeudi "qu'un Français sur deux issu des théâtres de Syrie ou d'Irak ne fai(sai)t l'objet d'aucun suivi judiciaire, pas même d'une convocation quand il rentr(ait)".

Prise en charge par les services de renseignements. Balayant les critiques, la Chancellerie a répondu que lorsqu'une personne (est) de retour de la zone syrio-irakienne, il fait l'objet soit d'une prise en charge par les services de renseignement si le suivi administratif apparaît plus opérant (identification de complices, etc.), soit d'une procédure judiciaire (enquête de surveillance, recueil de preuves, garde à vue si les éléments sont suffisants pour engager des poursuites)".

Impossible de connaître le nombre de personne y échappant. Mais, "bien sûr, et pour cause, le nombre de personnes rentrant et restant non identifiées ne peut par définition être connu", a-t-on ajouté de même source. Selon le ministère de la Justice, "à la fin de l'année 2014 le nombre total de procédures ouvertes pendant l'année dans ce contentieux anti-terroriste (enquêtes et informations judiciaires) était de 110 (131 mis en examen)".